samedi 19 décembre 2015

The foam bath - current bubbles - update #2

Here is my list of bubbles (update from that article, from Dec. 2014), with some updates in color.
  • Leveraged loans (added) : with the doubling of Fed fund rates 3 days ago, there could be some fun in this $4.6 Trillion market... read more in the article: "Will $4.6 Trillion Leveraged Loan Market Cause The Next Financial Crisis?" [link]
  • Japan public debt and the yen (currency devaluation likelier than debt restructuring)
  • [Bursting] Shale oil companies: they always produced at a loss, the break-even price being at least 150$ per barrel [link 1]; now losses going faster due to oil prices under 80$ 70$ 40$) - more links about oil and the shale scam [link 2],[link 3]
  • [About to burst] Junk bonds (positive-language name: high-yield bonds) [link 1][link 2] (repackaged at record pace into AAA-rated CDO's / CLO's [link 3] !)
  • Tech companies (especially those speculating on their own shares with new debt)
  • Stocks (most) (reason: record margin debt [source], companies speculating on their own shares with borrowed money, rush of small investors channeled into the stock market by negative real interest rates on deposits or on bonds)
  • Bonds (most bonds, especially government bonds)
  • Real estate in "hot" places around the world
  • Auto loans (especially subprime)
  • US student loans
  • Home equity loans

Mathpaqs release 19-Dec-2015

New Mathpaqs release, available @ http://mathpaqs.sf.net/

  • Added Gamma special function: see new Gamma_function package; code courtesy of Stephen L. Moshier
  • Added Normal_inverse_CDF to random functions - as alternative to the Box-Muller method producing a pair of independent normal-distributed variables

samedi 12 décembre 2015

Avindex 1.0, snapshot #7, Junk Bonds edition


This time, the junk bonds (oops, sorry, the high-yield bonds) are in the spotlight.
A few junk bond ETFs:

JNK (SPDR Barclays Capital High Yield Bnd ETF):


HYG (iShares iBoxx $ High Yid Corp Bond ETF):

lundi 30 novembre 2015

Ces beaux billets de mille francs!

Un reproche souvent fait aux principales banques centrales, depuis la crise financière de 2008, est qu'elles impriment d'énormes quantités d'argent, ce qui pourrait mener à une forte inflation.

Les experts rétorquent généralement, à juste titre, que l'inflation tant redoutée ne s'est pas manifestée. De plus, l'argent n'est pas réellement imprimé sous forme de billets, mais existe essentiellement sous forme d'écritures comptables.

Néanmoins, s'agissant du franc suisse, ce n'est plus tout à fait vrai: d'après les statistiques de la BNS (Banque Nationale suisse), la somme correspondant aux seuls billets de 1000 francs rejoint progressivement la quantité totale émise de "monnaie centrale" (ou base monétaire ou masse monétaire M0), d'avant la crise de 2008, comme on peut le voir dans le graphique ci-dessous (flèche rouge).

Cliquer pour agrandir
(Mise au point: l'échelle du graphique ci-dessus est volontairement limitée à 80 milliards afin d'illustrer mon propos. Ci-dessous, on peut voir le graphique entier, avec toute la base monétaire : 470 milliards. Attention aux épargnants cardiaques, l'image ci-après peut gravement nuire à votre santé :

Cliquer pour agrandir
Merci à Olivier Crottaz d'avoir soulevé la problématique du graphique coupé).

Un phénomène secondaire mais intéressant est que contrairement aux autres années de la statistique, la réduction de la quantité des billets de 1000 a été très modeste au début 2015 (flèche violette).
C'est probablement dû à l'introduction par la BNS des taux d'intérêts négatifs, qui incitent à garder l'argent en liquide plutôt que sur un compte.

A l'évidence, des particuliers ou des institutions accumulent des billets de 1000 sous le matelas ou dans des coffres - la nature de la cachette importe peu. Ces billets de 1000 servent essentiellement à la thésaurisation: il est rare de pouvoir les utiliser dans les commerces.

Maintenant, une question évidente se pose: mais pourquoi donc ces gens empilent-ils des billets de 1000 ?
Inconscience ?
Une image dépassée de la politique monétaire suisse ?
Ces gens ont-ils en tête la réputation d'une monnaie forte, une monnaie-refuge, l'image de solides montagnes enneigées, de lingots d'or ?
Bref, Astérix chez les Helvètes ?
C'est mon impression, à ce que je peux constater dans mon entourage socio-professionnel.
Cette réputation de monnaie solide est un bel exemple d'inertie psychologique collective. En effet le franc suisse était pendant des décennies une monnaie forte. Le public continue de le croire, même si cela ne correspond plus à la réalité, et cette croyance s'entretient elle-même.
Soit dit en passant, la loi de Copernic, selon laquelle une monnaie forte (ce serait en l'occurrence le CHF) tendra à être thésaurisée et une monnaie faible sera utilisée pour les échanges courants (€ ou $), est paradoxalement vérifiée: la monnaie forte ne l'est, temporairement, que parce que le marché pense qu'elle est forte.

On pourra donc probablement garder encore un certain temps ces beaux billets de 1000, les ressortir du coffre et espérer acheter des biens pour à peu près l'équivalant 1000 francs de 2015. Mais jusqu'à quand ? Un beau jour, une masse critique de gens réalisera que la valeur additionnelle de ces nouveaux billets est nulle, sans la moindre contrepartie. Ce jour sera intéressant, où le marché prendra conscience de la forte dilution du franc suisse. Le décalage réalité / perception est d'autant plus fort que beaucoup de gens, surtout en finance, croient encore à la théorie des "marchés efficaces" et de l'information analysée et comprise instantanément. A l'âge d'Internet où cette information est effectivement quasi instantanément disponible, on voit dans d'innombrables exemples que l'information peut mettre des années avant de commencer à influencer la conscience collective des marchés.

Evidemment, pour en revenir au franc suisse, les spécialistes me diront que ce n'est pas grave, que la BNS peut racheter, au besoin, puis éliminer des francs en vendant ses réserves de devises étrangères et que tout rentrera dans l'ordre. C'est un peu vite dit: si un des plus gros fonds mondiaux (la BNS) passe brusquement du côté acheteur au côté vendeur, les prix des actifs ne seront - de loin - pas les mêmes qu'à l'achat. A cela s'ajoute la possibilité de réactions en chaîne, de ventes en cascades. De plus, les actifs en question pourront déjà, avant le jour J, avoir perdu une partie de leur valeur (en euros ou en dollars), comme c'est déjà le cas pour les investissements de la BNS dans l'arnaque du pétrole de schiste.

En résumé: un beau jour, tout cela risque de devenir très intéressant. Préparez vos caméras!

mardi 3 novembre 2015

Le long plongeon des taux

Le tableau de 10 mois de taux négatifs... et de 20 ans de politique monétaire de plus en plus expansive (traduction: on favorise de plus en plus l'emprunteur au détriment du prêteur).

(cliquer pour agrandir)

A méditer pour ceux qui gavent encore leur 2ème ou 3ème pilier...

samedi 24 octobre 2015

BNS - Monnaie Centrale - septembre 2015

On s'approche gentiment du prochain doublement (2^9) en milliards de francs créés - à partir du néant, rappelons-le...
Source: BNS (Banque Nationale Suisse), lien direct vers les données ici.


La BNS (et bien sûr aussi la BCE, la Fed, la Banque du Japon et depuis peu celle de Chine) est désemparée face à l'ampleur du problème de la dette. Seule solution: la fuite en avant, encore plus vite...

Désemparé adj. Qui ne sait plus où il en est, qui ne sait plus que dire, que faire.

lundi 5 octobre 2015

The Corporate Bullshit Generator - new rhetorical forms...

Last week-end's additions, some rhetorical forms that speakers or authors use to awaken their audience.
  • "The point is not merely X. The point is Y".
    X=something positive; audience is stunned and thinks "Ooooh".
    Y=something also positive; audience is relieved and thinks "Aaaah".
  • A variant, heard from a guy who uses it at each and every speech: "It's not about X. It's about Y".
  • Something found in an article: "There can be no X until we can achieve Y".
    X and Y are some exchangeable improvements. To that purpose, in the CBSG code, the Growth function is called for both X and Y.
The CBSG will then produce this kind of output:
  • The point is not merely to synergize our non-standard responsiveness. The point is to table our improved and trust-based tactics.
  • The point is not merely to create long-term value. The point is to make it possible.
  • It's not about multi-divisional and game-changing win-win solutions. It's about an operating strategy.
  • There can be no robust yield enhancement until we can achieve a rock-solid expansion.
Funnily, officers (real, military ones) use this trick as well: "Sirs, the exercise was not good ("Ooooh (must redo it?...)"). It was excellent ("Aaaah!")."

The Corporate Bullshit Generator live is available here.

Recent changes (including lots of new words and expressions!) can be browsed from that link.

Enjoy !

dimanche 4 octobre 2015

Inflation - paradoxe

Inflation monétaire du Franc Suisse (CHF) :

Cliquez pour agrandir

Inflation (au sens commun : renchérissement) en Suisse :

Cliquez pour agrandir

Des phénomènes similaires sont observés au Japon, dans la zone Euro et aux États-Unis. Donc tout va bien, n'est-ce pas ? On peut créer de la monnaie en quantités astronomiques et les prix restent stables ! C'est un miracle ! Ou alors, s'agirait-il du fameux "effet Cantillon" ?...

lundi 31 août 2015

mardi 25 août 2015

Avindex 1.0, snapshot #6

The effects of the stock market turbulence in China, so far:


Click chart to enlarge

Countdown started for Quantitative Easing #4 by the Fed ?

samedi 4 juillet 2015

Swiss Franc monetary base, status May 2015


Figures of the Swiss National Bank's Swiss Franc (CHF) monetary base.

The status is for May 2015, so before the Greek default.
Expect for later even a lot more CHF created out of thin air!
  • Monetary base measured: 446 Billion francs, that is 12.3 times the value of January 2000. It means that a loss of only 8.1% in the SNB fund would wipe out the equivalent of all CHF that were in the markets - and in particular in the Swiss economy - as recently as 2000.
  • Physically printed money (banknotes only) measured: 67 Billion francs, that is 2 times the value of January 2000.
SNB Monetary Base (M0) in blue, banknotes in red - linear scale - May 2015

SNB Monetary Base (M0) in blue, banknotes in red  - logarithmic scale - May 2015

Note that the SNB needs to regularly weaken the Swiss Franc since the begin of the financial crisis, no doubt about that. But probably a large part of international investors think the Swiss Franc is still a strong, gold-backed, alpine-rock-solid, clock-watch-reliable, stable currency. As long as they believe it, well... it will look true...
Source: Swiss National Bank, direct link here (just in case you don't believe my figures or my plots...).

vendredi 5 juin 2015

Yen va plus ?

Le Yen passe en dessous des 1/125 (0.08) $.
Une petite "coulante" en perspective ?...
Pour le moment ce n'est qu'un niveau de 2002, donc du "déjà vu".
Mais à l'époque, la politique monétaire n'était pas encore aussi résolument molle.

Cf notre billet de novembre dernier, ici.



mardi 2 juin 2015

Taux négatifs, mois 5

Voici une mise à jour toute fraîche de l'évolution des taux d'intérêts. Pour ceux qui auraient regardé d'un oeil distrait la politique monétaire suisse de ces 20 dernières années, le graphique est là pour leur rappeler que les taux négatifs ne sont pas quelque chose d'inattendu, mais la poursuite d'une tendance, elle-même dictée, en cascade, par celle de la BCE et initialement de la Fed (qui pourrait, en fait, dire qu'elle ne fait que suivre l'exemple de la Banque du Japon, qui dirait à son tour que...).

Cliquer pour agrandir

La "nouveauté" est juste le signe moins devant les taux.
A noter que seules les obligations à 20 ans et plus se trouvent encore dans le territoire positif, mais de peu!

Un peu d'humour à présent.
Prenons une obligation d'Etat qui a encore 33 ans à courir. Elle répond au doux nom de CH0009755197 (N° ISIN). 

  • Emission: 06.01.1999
  • Remboursement: 06.01.2049
  • Coupon: 4%.

Maintenant, on s'accroche:

Prix: 205%
Dernier pic: 219.68% (22.04.2015)

Pour le profane, cela signifie que si vous achetez ce bout de papier 205 francs, vous serez remboursé 100 francs en 2049. Evidemment, vous aurez aussi touché au final 132 francs de coupons. Si en cours de route (dans dix ans par exemple), les taux remontent un peu, la cote pourra redescendre à 100 ou moins; donc si en plus vous devez vendre le bout de papier avant terme, eh bien cela vous fera une toute petite perte bien gentille. Il faut aussi être assez optimiste pour supposer qu'il n'y aura jamais plus d'inflation jusqu'en 2049, c'est-à-dire que le franc suisse conservera sa valeur d'ici là, alors que la quantité de monnaie a déjà été multipliée par douze depuis 2000.

Bien entendu, un individu vaguement doué de bon sens ne va même pas songer à acheter ce bout de papier appelé CH0009755197, avec son propre argent du moins. On peut en déduire que c'est le gérant de votre fonds de pension qui le fait pour vous. Il ne faut pas lui en vouloir : il ne fait que son travail.

mardi 5 mai 2015

GID release #04

GID means Generic Image Decoder, an open-source library that can be found here.


In the latest version, in addition to the sophisticated formats like JPEG and PNG, the decoder supports also the simple format family PNM (Portable aNy Map) with the flavors PBM (Portable BitMap, black & white), PGM  (Portable GreyMap), PPM  (Portable PixMap, in full colors).



       


The PNM format allows for viewing or editing a bitmap code in a text editor, for instance:

Here the black & white picture
The programming of a PNM output can be as simple as this:

This is the P6 (full colors, binary) format
Cool, isn't it ?

lundi 27 avril 2015

Steganography

Playing with steganography - code here (test/steg.adb).
Steg is available in the GID (Generic Image Decoder) distribution, a free, open-source library that can be found here.

Original picture

This picture contains hidden data





mercredi 22 avril 2015

La FINMA et l'épargne

Reçu hier cette lettre étonnante de la banque X.

Cliquez pour agrandir cet extrait.

La FINMA veut freiner les retraits importants effectués sur les comptes d'épargne. Si trop de gens retirent trop d'argent en même temps, cela suffit à mettre des banques en danger.

Le taux d'intérêt de pénalité et les dates mentionnées sont également intéressants, même si, là, on est limité à deviner les intentions (louables, évidemment) du régulateur financier helvétique.

Pourquoi passer de 1% à 2% ? Eh bien parce perdre 1% ne suffit plus à décourager des gens de retirer de l'argent hors des limites et sans préavis. Le taux négatif de -0,75% fixé par la BNS n'y est sûrement pas étranger.

Pourquoi 2% ? S'agit-il là d'un simple doublement pour tester l'effet psychologique de cette pénalité ?

Est-ce que le taux de la BNS pourrait encore baisser et se retrouver entre -1% et -2% à partir du 1er août, affectant les comptes d'épargne dans leur ensemble ? Cela me semble un scénario plausible. C'est ce que la FINMA semble suggérer. On ne sait pas exactement si la FINMA réagit à un problème apparu avec les taux négatifs, ou en anticipe un à partir de l'été prochain - qui serait dû à des taux négatifs encore plus bas.

En gros, l'impression que je retire à la lecture de cette lettre est qu'on renforce les barrières empêchant les moutons d'échapper à la tonte...

jeudi 16 avril 2015

First week with GNOGA

GNOGA (site here) is a visionary Web-based User-Interface framework.

Instead of traditional enterprise applications with a mix of Java / C# for data management, C / C++ for performance-sensitive parts, proprietary user interfaces, Web widgets with some JavaScript, you can now build applications completely in one single programming language, which is especially good at detecting programming errors and for structuring complex projects, with top performance and built-in parallelism.

GNOGA is multi-user, multi-session, works online and offline, with normal or secure connections.
And... it's free and open-source !



samedi 11 avril 2015

AZip 1.27

Versions 1.26 and 1.27 have two additions:
  • encryption
  • a "Properties" box was added, with some statistics
AZip is a free, portable, open-source Zip archive manager. It can be found here.

A few screenshots...


AZip - encryption dialog

AZip - properties box

AZip - search within an archive

mardi 10 février 2015

Le plancher a cédé...

Comment visualiser plus de vingt-cinq ans de politique monétaire mondiale résolument expansionniste ?
Par exemple, sa conséquence amusante (mais pas trop surprenante) sur les taux dits "sans risque" helvétiques:

(cliquer pour agrandir)


Voir aussi (est-ce que l'idée me serait venue de ces courbes ?) : désastre tranquille

Avindex 1.0, the Big Mac(ron) edition

Stock markets celebrated the election of Emmanuel Macron with VIX (implied volatility index) close to record lows, below 10. On the big...