lundi 17 novembre 2014

Le mirage du pétrole de schiste

Parmi les efforts absurdes dont l'humanité est capable, un qui va peut-être étonner les historiens dans un futur proche est la frénésie du pétrole de schiste aux Etats-Unis.
  • Le rêve: c'est une révolution, les Etats-Unis retrouvent leur indépendance énergétique
  • La réalité:
    1. C'est un désastre écologique
    2. Ce n'est pas du tout rentable
Admettons qu'on mette sous le tapis les aspects environnementaux pour plaire au dieu Croissance.
On lit régulièrement que les compagnies d'exploitation de pétrole de schiste ne font que des pertes.
Comment font-elles donc pour survivre ?
La réponse: un endettement galopant et des promesses de croissance.
Pour l'investisseur naïf, quand on multiplie les pertes, ça devient un gain.
D'après quelques recherches ([1] et [2]), on peut se faire une idée quantitative de ces pertes.
Dans [1] on a une estimation de 1,5$ de dépenses pour 1$ de revenu pétrolier.
Dans le premier semestre 2014 où ces recherches ont été publiées, le baril WTI était autour de 100$ US. Cela fait un seuil de rentabilité de 150$ par baril.
Actuellement, sous l'effet de la chute de la demande mondiale, le baril cote à 75$. Cela fait donc une perte nette de 75$ par baril !
Dans l'article [2] on voit que le seuil est de 211$ par baril pour les producteurs dont les obligations sont notées comme pourries ("junk"), cela nous fait une perte nette de 136$ par baril. Pour 1$ de revenu, 2,81$ sont dépensés, on a donc au total une perte nette de 1,81$ !

A mon humble avis, c'est une des toutes prochaines bulles qui vont éclater...

___
[1] http://www.bloomberg.com/news/2014-02-27/dream-of-u-s-oil-independence-slams-against-shale-costs.html
[2] http://www.bloomberg.com/news/2014-04-30/shale-drillers-feast-on-junk-debt-to-say-on-treadmill.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pasta! levels 21 to 30

...are now available. The new "antipasta" at work! Link to the game:  http://pasta.phyrama.com/game.html Enjoy!